AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Immeubles de Perdido Beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Immeubles de Perdido Beach    Ven 30 Juil - 12:57

Quelques heures après les disparitions.
Dans cette petite ville californienne nommée Perdido Beach, se trouve plusieurs endroits pour enfants. Deux écoles, des jardins, et aussi plusieurs immeubles de six étages, où les familles vivent tranquillement dans des maisons construites à l'intérieur. Sauf si les adultes disparaissent d'un coup, et pas d'adultes, ça veut dire pas de famille, mais ça veut aussi dire pas de punitions... C'était ce que pensait le petit élève modèle Alex Milligan, mais il se disait qu'après le travail acharné, vient le repos et l'amusement, et là, c'était le moment parfait pour les teufs, sans adultes, ni rien. Il décida de rentrer chez lui réfléchir à tout ça tranquillement. Il monta jusqu'au troisième étage et s'arrêta devant sa porte. Les clefs, il les avaient toujours sur lui. Il fouilla dans sa poche et quelques minutes après, il réussit à ouvrir la porte.
-Ça fait bizarre.

Il n'y avait aucun bruit, mais Alex savait que quand les autres élèves comprendront tout ça, il entendra les habituelles bruits de bas de ses voisins du même immeuble provenant de l'escalier. Enfaite, pour Alex, cela ne changeait pas grand chose, car ses parents étaient toujours entrain de travailler, dans leur magasin. A cette pensée, une larme coula le long de la joue d'Alex.
Il sécha ses larmes. Soudain, la lumière s'éteignit aussitôt.
C'était une coupure d'électricité. Son père n'avait pas eu le temps de payer la facture.


Dernière édition par Alex Milligan le Ven 30 Juil - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 22 Aoû - 14:41

[J'espère pouvoir répondre ^^]




    Les heures d'angoisse passées.

    Après différentes et multiples interrogations suite aux soudaines disparitions des adultes, ou plutôt, des personnes de plus de quinze ans, le temps des craintes et des angoisses commençait peu à peu à s'installer sur la ville qu'était Perdido Beach. Et même si au premier abord vous me pensez fou et que vous commencez à affirmer qu'on ne peut pas disparaître en un claquement de doigts, je ne vous répondrez qu'une seule et unique chose : venez tenter cette aventure avec nous et vous verrez. Oui. Vous allez vite vous rendre compte que j'ai raison et qu'ici, les enfants sont devenus livrés à eux-mêmes en seulement une fraction de secondes. Personne ne sait pourquoi ni comment et encore pour combien de temps la situation resterait ainsi, mais dans l'imagination de ces jeunes perdus, les idées allaient bon train et même très rapidement. Celle qui revenait le plus souvent était sans aucuns doutes celle basée sur Dieu. Car oui, même jeunes, les enfants connaissaient beaucoup de choses sur les religions et ce qui s'y rattache. La plupart d'entre eux disaient que Dieu les punissaient car ils n'avaient pas été gentils, c'était leurs punitions. Mais réellement, personne ne pouvait imposer d'hypothèses scientifique et poussée sur ce qui s'était passé. Pourquoi ? Et bien tout simplement parceque lorsqu'on a moins de quinze ans, on ne connaît strictement rien à la science, sauf à quelques exceptions faites comme Astrid le petit génie. Mais bon, elle non plus ne savait pas ce qu'il s'était passé, ce qui révélait bien la situation désespérante qui commençait à s'installer rapidement sur la petit ville Californienne.

    Bref. Passons les détails extérieurs et concentrons-nous sur notre petit héros à peine âgé de treize ans, Enzo. Assis à sa table dans la salle à manger, il ne décrochait pas un seul mot, les yeux dans le vague il réfléchissait, sa première interrogation était portée sur son petit frère, c'était lui, le plus grand et qui devait donc s'occuper de lui-même ainsi que de son petit frère. Il avait un peu l'habitude avec les années et les longues absences de son père accompagnées d'une mère un peu trop tête en l'air pour s'occuper correctement de ses deux fils, mais pour lui, ce n'était pas une raison, pourquoi c'était à lui de toujours tout faire ? Et maintenant, plus personne ne pouvait répondre à ses questions, livré à lui-même, seul, sans parents et avec un tout petit à sa charge. Quel bonheur ! Heureusement que c'est ironique.

    " Je reviens dans cinq minutes, je vais voir s'il y a du courrier, ok ? Ne touches à rien tant que je ne suis pas revenu ! "

    Son frère ne lui adressa aucun regard ni aucunes paroles, trop absorbé par son film, il était dans son monde avec ses pop-corn. Enzo s'était dit que pour le moment il valait mieux garder un minimum de normalité pour l'équilibre de leurs vies, en réalité il espérait que toute cette histoire ne soit qu'un mauvais rêve et malheureusement, pour le moment cela ne semblait pas possible.

    Refermant la porte de l'appartement derrière lui, il émit un souffle puissant de liberté. Enfin seul ! Descendant les marches lentement et tranquillement, malgré tout il avait dit vrai, il allait voir la boite aux lettres, par pure curiosité. Peut-être qu'avec un peu de chances une enveloppe s'y trouvait, cela serait vraiment idéal. Après deux étages descendus, le voilà au troisième. Ouah ! Vous êtes balèzes ! Il habite au cinquième, je vous applaudie ! Plus sérieusement. Un bruit dans le couloir le fit se rendre à l'intérieur de celui-ci, une porte était ouverte, aucune lumière n'en ressortait.

    " Il y a quelqu'un ? "

    Pensant trouver un adulte, Enzo fut déçus lorsqu'il aperçu un garçon de son âge. Bon, soyons solidaires !

    " Pourquoi ça ne s'allume pas chez toi ? Pas d'électricité ? "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 22 Aoû - 20:26

[Bien sûr, Enzo ! ^^].


Alex, perdu dans ses pensées, resta assis sur le canapé, à ne rien faire. Après tout, qu'est ce qu'un gamin comme lui pourrait faire ? Il entendit soudain des bruits de pas. Une lueur d'espoir fit briller ses grands yeux noirs. Il leva la tête et aperçut un petit garçon de son âge. L'individu semblait tout aussi étonné que lui. Il lui demanda la raison de l'absence de lumière.

-Oui, pas d'électricité.

Alex soupira puis ajouta.

-Mais mon père sera bientôt là, pour payer la facture, enfin, j'espère ! Sinon, que penses-tu de ces mystérieuses disparitions ? Je crois, que tout les adultes se sont enfermés dans une immense boîte de nuit, histoire de s'amuser !


Il laissa échapper un petit rire. Mais il comprit que ce n'était pas le moment. Il reprit un ton sérieux, se leva et tira son téléphone de la poche de son jean.

-Pas de tonalité. De toute façon, le téléphone de ma mère est là. Et mon père est en plein voyage, actuellement. Enfin, je crois. Sinon, comment t'appelles-tu ?


Alex se rappela soudain les pénibles moment passés avec les adultes : Lorsqu'il avait lâché par accident la laisse du chien de son voisin, lorsqu'il avait cassé le vase de sa grand-mère, lorsqu'il avait séché les cours et désobéir au regard sévère de son professeur... Qu'allait-il devenir sans ses parents ? Comment allait-il s'instruire sans ses profs ? Allait-il rester plongé dans l'obscurité et la solitude durant toute sa vie ? Il décida de cacher toute sa peur, et de paraître sympathique aux yeux de son voisin. Ne sachant pas quoi dire de plus, il resta silencieux, debout au milieu de la pièce. Cette pièce, qui lui semblait si chaleureuse autrefois, paraissait maintenant un véritable trou perdu. La peur s'empara de lui. Il se tourna, et redevint normal. Il ne voulait pas passer pour un trouillard.


Dernière édition par Alex Milligan le Dim 22 Aoû - 23:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Ven 27 Aoû - 14:47




    Lorsque le jeune inconnu confirma qu'il n'avait pas d'électricité, un élan de pitié emplit le cœur d'Enzo. Le pauvre ... Comment allait-il bien pouvoir faire ? Cette question s'immisça dans l'esprit de l'Italien. Etrange, vous dites ? La génération d'aujourd'hui est quelque peu, soumise à la technologie. Si vous retirez la télévision, le téléphone et l'ordinateur en ajoutant l'électricité, ah ben là, il y en a plein qui vont se suicider. Non, peut-être pas à ce point, mais une chose était sure, ils seraient bien malheureux et s'ennuieraient à mourir (jeu de mots !). Mais bon, il ne faut pas non plus rester sur cette noire pensée éternellement, n'est-ce pas ? Ce n'était que les loisirs qui été corrompus au final, rien d'autre ... Et bien si ! Plus de parents, plus d'autorité. Bref. Les enfants ont perdus beaucoup de leurs repères quotidiens.

    " Ouais, j'espère que mes parents aussi vont revenir, ils me manquent. "

    Enzo marqua une pause rien qu'en pensant à ses parents. C'était vrai. Ils lui manquaient énormément ! Cela faisait bizarre d'être là, dans cet immeuble où il vivait avec eux, mais cette fois, en y habitant tout seul. Il y avait à peine quelques heures qui s'étaient écoulées et déjà le manque s'était installé. La question de son voisin, le fit sortir de ses souvenirs.

    " Ce que j'en pense ? Qu'ils auraient put prévenir ! Mais sinon je n'en sais rien. Il y a beaucoup trop d'idées différentes qui circulent. Je ne sais pas trop laquelle serait la plus juste, peut-être même qu'il n'y en a aucune. "

    Le petit Cooper était perdu par mille questions. Il ne savait pas quoi croire ou même s'il avait le courage de croire à quelque chose. Lui, tout ce qu'il voulait, c'était revoir sa famille au complet, rien d'autre. Mais pour le moment, son rôle était simple, protégé son petit frère. Au fond de lui, il le savait, c'était ce que son père voudrait. Alors c'était ce qu'il ferait !

    " Je n'ai pas non plus de tonalité chez moi, c'est bizarre. Le téléphone de ta mère est là ? C'est normal que ta mère ne l'a pas sur elle ? "

    Si Enzo se souvenait de quelque chose à propos des portables, c'était que les adultes les gardaient le plus souvent avec eux. Pourtant ce garçon n'avait pas l'air de s'en inquiéter ... Illogique !

    " Je m'appelle Enzo Cooper. Deux étages plus haut. Et toi, c'est quoi ton nom ? "

    Marquant un temps de pause et observant rapidement la pièce où il se trouvait. Enzo reprit la parole.

    " Tu veux pas sortir d'ici ? C'est un peu triste sans courant. "


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Ven 27 Aoû - 15:40

Alex écouta le jeune homme. Il se racla la gorge puis il dit.

-Non, ce n'est pas vraiment normal que ma mère ai oublié ce portable. Je crois qu'aujourd'hui elle attendait un appel urgent, et elle tenait déjà son téléphone à la main, tout à l'heure. Ravi de t'avoir rencontré, Enzo ! Moi c'est Alex Milligan.

Alex fixa l'écran de télévision des yeux, puis, il essaya de l'allumer. Rien du tout. L'interrupteur aussi. Puis, Enzo lui proposa de sortir.


-Oui, tu as raison. Le côté positive de cette journée, c'est que j'ai pu échapper à la visite de ma grande-mère !

Il sourit un petite instant. Mais il avait beau cherché un point positive, il n'avait rien trouvé. A part avoir fait la connaissance de son voisin, alors que d'habitude, il était toujours solidaire.

J'ai déjà cherché dans les autres appartement. Il n'y avait pas d'adultes, bien sûr. Mais, tu avais déjà remarqué la muraille qui entourait Perdido Beach ? C'est quand même bizarre.

Alex regarda la cage d'escalier. C'était calme, d'habitude, il entendait toujours les bruits de pas des adultes, le bruit des passants... Il dit :

-Tu es en cinquième étage, c'est ça ? J'y suis jamais monté. Y' a de l'électricité, chez toi ?

Alex avait un peu d'espoir. Peut-être que le téléphone d'Enzo allait fonctionner ? Ou, si au moins, l'ordinateur ou la télévision étaient allumés, chez lui, ce sera pas mal. Au moins, Alex et lui pourrait se documenter sur le net ? Alex regarda la rue, à travers une vitre. Pas de voitures. Pas de passant. Le jeune Milligan n'aurait jamais pensé que le monde serait si "mort", sans les adultes. Ce qui l'énervait le plus, c'est que, à partir de maintenant, il ne pouvait faire que des suppositions sur la disparition des adultes. Et Alex détestait les suppositions, il préférait les affirmations.


Dernière édition par Alex Milligan le Ven 27 Aoû - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Sam 28 Aoû - 10:55



    Enzo avait remarqué que sa question n'avait pas été sans conséquences, mais ce n'était pas son but d'effrayer le garçon. Non, je vous jure ! Ce n'était pas du tout attentionnel ! Ce n'était pas le genre de l'Italien, mais l'idée d'avoir fait une gaffe ne lui avait même pas effleuré l'esprit ... Pas doué ! Bon, il devrait peut-être tenter de redresser la barre maintenant, parce que là, ce n'était pas super agréable comme position dans une telle situation.

    " Ouais, c'est bizarre tout cela. Mais, ne t'inquiètes pas, on la retrouvera bien à un moment donné, elle n'a pas put disparaître d'un coup juste en claquant des doigts. Non ... Ce n'est pas possible ! "

    C'était comme si ses paroles l'aidaient, lui aussi, en même temps qu'il rassurait son voisin. C'était comme s'il voulait qu'on retrouve sa propre mère, ce qui était soi-disant en passant, tout à fait vrai ! Il ne fallait pas nier la vérité, et la vérité dans ce cas précis se trouvait être simple ... Revoir ses parents et retrouver sa vie comme elle était quelques heures plus tôt, c'était cela qu'il voulait ! Mais étrangement, au fond de lui, Enzo se doutait que les choses ne seraient pas si simples et que peut-être, jamais rien de ses rêves ne se réaliseraient. C'était fort possible et c'était ce qu'il ressentait dans un petit coin, tout petit, de son cœur.

    " Aussi enchanté que toi, je pense Alex ! "

    Et voilà les présentations sont faites !

    " Ouais, ça va, c'est potable comme point positif. Parce que moi, j'en ai aucun. "

    Un léger sourire se faufila seulement quelques secondes sur le visage d'Enzo. Plus rien n'était positif pour lui, c'était peut-être un cauchemar. S'il pouvait se réveiller tout de suite se serait vraiment gentil de la part du sceau d'eau qui l'éclabousserait. Mais non, ce n'était pas dans un quelconque sommeil qu'il s'imaginait tout cela, car rien n'était inventé, c'était réel ces disparitions soudaines ... Malheureusement !

    " J'ai aussi fouillé mon étage, aucuns adultes ! Je dirait plutôt que ce truc qui entoure la ville ressemble à une sorte de bulle géante. Genre, on est des poissons. C'est super bizarre de dire les choses de cette façon, mais c'est tellement étrange ... "

    Et voilà ce qu'Enzo craignait. Le sujet de discussion : " la bulle " ou " la muraille " comme disait Alex. Dans les deux cas, cela représentait bien la situation et en faisait même partit. Les enfants de Perdido Beach étaient piégés sans pouvoir rien faire.


Revenir en haut Aller en bas
avatarMaxime Avlein
Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 27/08/2010
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 29 Aoû - 14:49

Maxime, après que l'incendie fut éteint, partie avec son skateboard dans les main , chercher dans la ville une nouvelle maison. Il repensait à la création de la zone et, à ce que dirait les adultes une fois rentré. Il venait de dépasser le Macdo quand il entendit des voix masculine parlait. Il se rapprocha et pris son skate dans les mains, avant de se présenter au deux adolescent en fasse de lui ...


" Salut... Savez-vous ou je pourrais m'installer, mon immeuble vient de bruler..."


En disant cela, il pensait qu'il passerait pour un parfait idiot, d'autant qu'il venait s'inviter dans une conversation comme ça... Le temps qui lui réponde, il sorti de sa poche un paquet (rescapé) de Twix et le partagea en trois, donnant au autres une part plus grande que la sienne. en faisant cela il pensait pouvoir ce lier d'amitier avec eux, ou du moins commencé... Il se savoura sa friandise puis regarda peu à peu la nuit qui commençait à tomber... Il dit à ces deux "compagnons" :


Mhhh... Je veux pas vous alarmer mais moi je voudrais nullement rester dehors quand il fait nuit ^^, je pourrais dormir chez un de vous deux ? Ou sinon tous ensemble, on ne c'est jamais ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 29 Aoû - 15:26

Alex allait répondre quand il entendit un éclair de tonnerre. Une dangereux orage se préparait à noircir le ciel, pour ainsi éteindre le dernière espoir des enfants de la petite ville qu'était Perdido Beach. Plusieurs heures passées, et les adultes ne se montrèrent pas encore. Pourtant, les parents d'Alex n'étaient pas le genre à abandonner des enfants dans cette ville qui était encore inconnue aux yeux du jeune Milligan. Il demanda à Enzo, timide :

Tu n'aurais pas une petite chambre d'amis, chez toi, par hasard ? Heu...

En réalité, Alex avait peur du noir. Alors imaginez si tout à coups, il se retrouvait seul, chez lui, sans aucune lumière, à rester à entendre le tonnerre gronder ? Espérant qu'Enzo accepte qu'il vienne dormir chez lui, Alex regarda à travers la vitre les gouttes de pluies qui commençaient à tomber. Déjà, les enfants avaient évacués les lieux, sûrement bien au chaud, chez eux, devant la cheminée. Alex était effrayé par l'incendie d'hier. Il s'était retrouvé devant les flammes, sans savoir pourquoi. Le jeune garçon décida de ne plus penser à ses malheureux événement. Oui, car ça pourrait le rendre encore plus malheureux. Soudain, il vit une silhouette qui se dirigeait vers leurs appartements. Bizarre. La silhouette entra et referma la porte derrière elle. C'était un garçon, qui avait l'âge d'Alex apparemment. Le garçon leur annonça que son immeuble avait pris feu, et qu'il n'avait plus où dormir. Alex fut chagriné par cette terrible histoire. Quelques minutes plus tard, le mec avait sortit de sa poche une barre de chocolat, qu'il avait départagé en trois morceaux, un plus petits que les deux autres. Il en donna un à Enzo, un autre à Alex.

Merci.... Au fait, comment tu t'appelles ? Moi c'est Alex Milligan.

Alex attendit la réponse du jeune homme. En attendant, il croqua un bout de sa barre en chocolat, et regarda pour la dernière fois la ville déserte, avant de se diriger vers la porte et de tenter d'ouvrir la poignée. Celle-ci refusait malheureusement.
"Malheureusement" c'était le mot du jour ! Alex soupira. Puis, il se tourna vers ses deux amis et dit.


Mince, j'ai dû oublier les clefs à l'intérieur. La porte refuse de s'ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaxime Avlein
Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 27/08/2010
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 29 Aoû - 18:07

Maxime entendit la première personne à qui il allait parler demander au dénommé Enzo s'il avait une chambre d'ami. Maxime pensa qu'il était dans le même cas que lui, ce qui le réconforta un peu... Ensuite, Maxime découvrit le nom de l'autre : Alex Milligan. Il fut enchanté de le connaitre et, il le lui dit...

Alex voulut ensuite ouvrir une porte et, malheureusement, elle était fermé. Il leur expliqua qu'il avait oublié la clé de l'appartement dedans. Maxime sorti de son à dos l'arme à feu qu'il avait trouvé dans l'immeuble et mit en joue la serrure. Tremblant, il appuya sur la détente, ce qui provoqua une formidable détonation. Maxime poussa la porte doucement et celle si s'ouvrit doucement. Max soupira doucement et jeta dans le couloir le pistolet qui n'avait plus aucune utilité, ayant aucune balle dans le chargeur. Il laissa passer les deux autres avant de s'étendre dans un des fauteuil en cuirs près de la cuisine. Il dit au autre :


Moi je suis d'avis que l'on reste ici, sauf que j'ai "un peu" détruit la poignée. Et demain ont pourrais reprendre la recherche d'un appartement avec électricité, quand pensez vous ?

Maxime, le temps que les deux autres répondent, fouilla dans un des blouson en cuir qui traina la. Il la montra au deux autres puis leur dit :


Ont est tombé sur la chambre du seul flic de la ville, pas de bol car même... En attendant il doit y avoir une armure qu'elle part dans sa chambre je pense... Mais j'ai trop la flemme de me déplaçait...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Dim 29 Aoû - 18:24

Alex tenait désespérément la poignée quand soudain Maxime s'approcha, et tira de sa poche un pistolet. Alex fut horrifié de voir ça. Soudain, une balle sortit de l'arme à feu et une terrible détonation retentit. La poignée était complètement détruite, ainsi que la porte.

-Maxime ? Heu... Merci.

Alex entra et vit que le pistolet avait été jeté par terre. Il le ramassa, dégouté par ce genre de truc, puis, le jeta dans la poubelle, à côté de la porte d'entrée de l'immeuble. Il revint sur ses pas et rejoignit Max et Enzo dans son appartement, puis, il dit :

Faites comme chez vous. Désolé, il n'y a pas de lumière.

Puis Alex entendit les suggestions de son ami. Il dit :

Non, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Je n'ai plus de porte, donc ce sera dangereux de dormir ici. Je suis sûre que Caine a déjà monté un plan pour s'échapper de Coates, s'il vient à Perdido Beach, il risque de nous attaquer. En plus, je n'ai plus d'électricité. Les aliments dans le frigo doivent être périmés maintenant... Attendez, je reviens.

Alex monta dans sa chambre, puis, il fouilla dans son tiroir et en sortit 20 paquets de chips. Il descendit et en distribua dix à chaque un.

Tenez, prenez-les, ils datent d'à peine une demi-heure. Y' a de quoi tenir avec ça. Et attention à ne pas faire tomber les miettes par terre, ma mène n'aimerais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Mar 31 Aoû - 15:42

[ Maxime = Je n'ai rien dit lorsque tu as posté sans prévenir, mais c'est chacun son tour ! Sinon ça ne sert à rien de faire un topic commun, j'arrete de RP avec toi si tu refais le coup. J'ai dut refaire tout mon post ! Merci ! ]



    Le bruit sourd du tonnerre fit détourner le visage du jeune adolescent qu'était Enzo. Un orage. On ne pouvait pas dire qu'il tombait à pic cet événement, un éclair illumina le visage de l'Italien. Il ne détestait pas tout ce qui pouvait toucher à l'orage, le noir, le bruit ou bien d'autres choses de ce genre. En fait, Enzo aimait bien le noir, se posait dans un coin non allumé, fermer les yeux et ne penser à rien. L'idéal dans une situation de ce genre, c'était lorsqu'il y avait une légère petite flamme réchauffante, redonnant espoir et donnant le sentiment d'être protégé. C'était cet univers qu'il affectionnait tout particulièrement lorsqu'un orage pointait le bout de son nez. Mais, là, Enzo sentait que cette météo ne les toucheraient pas directement, avec cette bulle, peut-être qu'ils ne couraient aucuns risques, mais vus que personne ne savait ce dont il s'agissait, la peur était toujours présente dans les cœurs des enfants de Perdido Beach. La voix d'Alex semblait timide et éveilla Enzo de ses pensées.

    " Euh ... Ouais j'ai une chambre d'amis avec un lit superposé. Tu peux venir sans aucuns problèmes. "

    L'appartement où Enzo habitait était assez spacieux pour une famille de seulement quatre personnes. Quatre chambres au total ! Une pour les parents, une pour chaque garçon et une pour les amis ou d'autre invités qui pourraient peut-être rester dormir chez eux quelques fois, ce qui était assez fréquent les week-ends. Bref. Tout cela pour dire qu'il restait encore de la place chez lui et que c'était même plutôt facile de caser trois personnes de plus. A l'extérieur, Enzo vit que la pluie était présente autour de lui, l'odeur n'était pas non plus magnifique, mais c'était une chose qui n'avait pas disparu avec tous les parents de la ville. Une voix inconnue fit tourner la tête à notre jeune héros. Tiens ! Un nouveau venu !

    Enzo ne répondit pas de suite à la question du nouvel arrivant, pressé par la vue d'un paquet de Twix. Une seule pensée se logea dans sa tête : plaisir. Il attendit d'avoir sa part pour prendre la parole. Bien sur, après avoir avalé une petite bouchée du magnifique gâteau chocolaté. Miam ! Mais avant ... Présentations !

    " Et moi Enzo Cooper. Merci pour le Twix, c'est cool de ta part. Pour ce qui est de l'abris, ben, je peut bien loger deux personnes, donc vous deux. Par contre, mon petit frère habite avec moi, je vous préviens tout de suite ! "

    C'était comme parler dans le vide, personne ne l'écoutait. Et puis, qu'est-ce qu'il voulait ce Maxime à s'incruster comme ça ? Pfff ! Il n'avait fait que prévenir, comme ça, ils seraient au courant de ce qui les attendaient. Il valait mieux être informé des " petits détails " avant d'y être confrontés. Et voilà ! Une nouvelle catastrophe arriva. Alex n'avait pas ses clefs. Enzo fouilla alors dans ses poches et lorsqu'il sentit un contact froid métallique il adressa un sourire à ses deux compagnons.

    " Je les ai. Laissez-moi passer. "

    Trop tard, sans avoir fait attention, une sourde détonation rompit le silence de la nuit, un flingue ? C'était quoi ce délire ? Depuis quand les gamins avaient des armes à feu. Un regard vers Alex, il n'était pas non plus rassuré et cela se comprenait.

    " La prochaine fois tu ferais mieux d'attendre avant de tout détruire, s'il te plaît. "

    Enzo ne disait plus rien, il n'aimait pas ce gars, ce petit Maxime n'était pas digne de confiance ! Son attitude, sa manière de parler, son arrogance, tout ! Ou plutôt rien n'était bien, il n'avait rien à faire aux cotés d'Enzo, jamais il n'aurait fréquenté quelqu'un de ce genre. Dans l'appartement d'Alex, le mec s'installa comme si c'était chez lui, n'importe quoi ! Enfin de compte, heureusement qu'ils n'avaient pas entendu la proposition de l'Italien tout à l'heure, car il était hors de question que ce fou de Maxime dorme chez lui !

    " Et ben, c'est simple ! Max, tu restes là et avec Alex on cherche un autre endroit où on pourrait dormir. "

    Alex semblait être quelqu'un de confiance à coté de Maxime. Lui, il accepterait volontiers de l'héberger.

    " Merci pour les chips. "

    Posant ses paquets sur la table de la cuisine, Enzo ouvrit un paquet. Il se souvenait de son pouvoir, mais cela faisait un moment qu'il n'avait pas réutilisé le feu. Etait-ce normal ? Aucune idées


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Mar 31 Aoû - 17:19

Alors que le ciel commençait à s'illuminer peu à peu, ce qui annonçait la fin de l'orage, les trois enfants étaient dans la maison d'Alex, entrain de grignoter des chips. Alex, assis sur un canapé, regardait avec horreur la sa porte qui avait complètement disparue, pour enfin tourner son regard sur Maxime. Le jeune Milligan était un peu rassuré en présence d'Enzo. Mais il avait des doutes envers Maxime. Il serait fort probable que ceux soient l'un des espions de Caine, qui faisait "une chasse aux dégénérés", comme le disaient certains. Et puis, c'est pas tout les jours qu'un immeuble s'enflamme, et comme par hasard, c'était l'immeuble de Maxime. Alex accepta avec joie la proposition d'Enzo, qu'était de laisser Maxime seul, le temps de réfléchir s'il était un ennemi ou pas. Alex, la bouche pleine de chips, dit.

En ce qui est de la nourriture, j'ai tout ce qu'il faut le temps que les adultes reviennent. Mes parents voyagent beaucoup, il me laissent la plus part du temps seul à la maison, et, il me laisse le frigo tout entier.

En réalité, Alex pensait à autre chose qu'à la nourriture. Ces jours-ci, il avait fait des rêves bizarres. Des rêves, où il avait un don spécial... Mais il avait beau se demander ce qu'était cette si mystérieuse capacité, à son réveil, il ne s'en souvenait plus. Bizarre, vraiment trop bizarre. Si cela était un rêve, ce serait le plus réaliste qu'Alex n'eut jamais fais. Le jeune homme se leva, et revint quelques minutes après avec trois verres de jus. Il en donna un à Enzo, un autre à Maxime, puis il but une gorgée du sien, le regard perdu.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMaxime Avlein
Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 27/08/2010
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Mar 31 Aoû - 18:09

Maxime s'excusa de tout les problèmes qu'il venait de crée et, pris un bouteille d'eau de son sac. Il vit avec étonnement qu'elle avait refroidit de quelque degrés. Il se demanda se qui venait de passer tout en la buvant. Il était entré de pensé que la zone avait développer des genre de "mutant". Il se leva de son siège et alla se positionner devant les deux tout en piochant dans le paquet de chips qu'il avait dans les mains. Il dit au deux autre :

Excuser moi si j'ai était comment dire... Brusque avec vous mais, cela fait une semaine que, quand je suis stresser, je fais refroidir l'eau que je touche... Je crois que je suis un dégéner...


Maxime éclata en sanglots et sécha ses larmes, malgré qu'elle continuait de couler un peu....

Je sais plus quoi faire, je veux retrouver mes parent et ma famille !!!

Maxime s'effondra sur le divan qu'il était à côté de lui et leur demanda, entre deux sanglot :

Et vous... Vous avez des "pouvoirs"

Le temps, Maxime avait réussie a sécher ses larmes et, il piocha dans son paquet de chips,à demi-vide... Il le finit puis se releva et regarda par la fenêtre le soleil qui finissait de descendre, achevant sa déscente et recouvrant tout Perdido beach de la froide couverture de la nuit...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Sam 4 Sep - 15:08

[ Au vus de la rentrée scolaire, si je ne réponds pas au bout de deux / trois jours, vous pouvez répondre sans moi Wink ]



    L'orage commençait à toucher à sa fin, laissant alors quelques éclaircies faire leurs apparitions dans le lointain ciel de la Zone. Dans un même temps, les éclaircies étaient faibles dut à la journée qui s'achevait, en effet, la nuit allait bientôt s'installer sur cette ville sans adultes. Enzo ne faisait plus attention aux deux garçons avec lui, les laissant à leurs occupations et rêvassant devant la fenêtre. Plongeant une main avare dans le paquet de chips, le jeune homme se goinfra de ces délicieuses pommes de terre, hum ... Que c'était bon ! Ce petit goût salé qui en ressortait ne faisait qu'aggraver une faim déjà auparavant présente. Sans pour autant réussir à y résister. C'était sympa de la part d'Alex d'avoir partagé sa nourriture. D'ailleurs, celui-ci accepta de laisser seul Maxime pendant un moment et Enzo sortit donc de l'appartement où il s'était réfugié avec les deux autres.

    * Et si tout cela n'était rien d'autre qu'une mise à l'épreuve ? *

    Tellement de possibilités et d'idées différentes fusaient dans l'esprit d'Enzo. Et le pire, c'est que peut-être jamais aucune réponse ne viendrait éclaircir toutes ses interrogations. Et oui, maintenant qu'à Perdido Beach, seuls les enfants de moins de quinze ans avaient " survécus ", toutes questions ne serait jamais résolues, c'était fort probable. Ce n'était pas pour autant que les enfants ne s'interrogeaient pas, au contraire ! Cela ne faisait qu'amplifier leurs doutes. Toujours à la porte de chez Alex, Enzo réprima un bâillement, finalement, il n'allait peut-être pas rentrer chez lui. Après deux, trois appartements fouillés, le jeune Italien retourna à son point de départ au moment même où le maître de maison servait quelque chose à boire.

    " Merci. Bon, je croies qu'on devrait rester dormir ici. On avisera par la suite je pense. Enfin, je dits ça pour moi parceque je suis crevé. "

    Et à peine avait-il finit de parler, qu'il bailla à nouveau. La fatigue commençait vraiment à faire son effet. Il était temps de dormir. Il restait encore une place sur le canapé du salon, c'est là qu'il prit place juste avant de s'apercevoir que Maxime pleurait. Oula ! Qu'est-ce qui lui arrivait ?

    * Refroidir l'eau ? Intéressant ... *

    Alors là, c'était tout simplement énorme ! Maxime était ... Avait ... Oh le truc ! Donc, si Enzo comprenait bien tout ce qu'il se passait. Il n'était pas le seul à posséder un pouvoir, c'était assez unique dans le genre et étonnant. Pourtant, il ne voulait pas révéler le fait que lui aussi, avait un pouvoir, c'était quelque chose qu'il préférait garder pour lui, en tout cas, pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    Sam 4 Sep - 16:56

Des milliers de questions inondaient l'esprit d'Alex. Il allait presque s'endormir, lorsque les dires de Marc le tirèrent de sa somnolence. Il disait avoir un pouvoir. Alex poussa une exclamation de surprise. Lui aussi ? Cette foi, il était persuadé que tout cela été réelle. Que ce n'étaient pas des illusions. Vraiment bizarre ! Alex préféra de rien dire à propos de son pouvoir d'invisibilité. En réalité, tout cela n'était que mensonge : Alex savait que Caine allait bientôt venir à Perdido Beach, pour piéger les dégénérés, sûrement. A ce moment, il livrera tout des secrets de Maxime, et lui dira qu'il a le pouvoir très puissant de refroidir ce qu'il touche. Peut-être, qu'en échange, Caine lui laissera en liberté ? Il ne le savait pas, mais il allait le faire. Vous allez me dire que c'est mal. Oui, je sais, mais ce n'est pas moi qui décide, hélas ! Le jeune Milligan était plutôt doué pour la comédie. Il espéra que son plan allait marcher, puis, il s'adressa à Maxime, n'ayant aucune pitié en voyant qu'il pleurait :

Mais, pourquoi tu pleures ? Sinon, c'est vraiment étrange, ton pouvoir. Bon, Maxime, je te laisse la maison. Fais comme chez toi !

Puis, le jeune Milligan se tourna vers Enzo et dit :

-Bon, ben... T'es pas fatigué ?

[N'oubliez pas que vous n'êtes censés ne rien savoir sur mon plan ! Et désolé, post un peu court :/ C'est parce qu'avec la rentrée... Mais c'est plus que dix lignes, alors...]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Immeubles de Perdido Beach    

Revenir en haut Aller en bas
 

Immeubles de Perdido Beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gone :: PERDIDO BEACH :: Les Habitations.-